Kinésiologies.net

 
Accueil du site > Formations > Réflexes archaïques

Réflexes archaïques

Les réflexes archaïques ou primitifs se mettent en place tout au long de la vie fœtale et sont indispensables pour le bon développement du nourrisson et sa survie.

Ils aident l’enfant à : Venir au monde Créer des liens d’attachement Survivre et satisfaire ses besoins vitaux Se protéger Se coordonner Se mouvoir S’équilibrer et être dans son axe

Les réflexes agissent un peu comme des poupées gigognes. Actifs à certains moments, les réflexes s’inhibent ensuite pour laisser d’autres prendre le relais. Ils agissent en interrelation. Ils sont appelés à disparaître durant la première année de vie de l’enfant, après avoir été inhibés et contrôlés par le cortex. Ils favorisent le bon développement nerveux et émotionnel de l’enfant

Si l’un ou plusieurs réflexes ne sont pas bien intégrés, ils vont parasiter l’enfant dans son développement physique et neurologique ; des problèmes bénins ou plus importants peuvent en résulter.

Il peut s’en suivre diverses manifestations telles que troubles du langage ou du comportement (les enfants qui ne tiennent pas en place…ou qui sont trop sages), manque de concentration, difficulté à écrire, à lire, dyslexie, dépression, intolérances alimentaires, hypersensibilités, allergies, difficultés à lâcher maman, phobies, manque de confiance, incapacité à faire des choix…

Les stress vécus fortement tout au long de la vie réactivent les comportements de fuite et de lutte et font réapparaître les réflexes mal intégrés dans la petite enfance


Articles de cette rubrique

 

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette